Tout savoir sur l’Alliance for open chatbot

Do you dream up s’est associé à Kynapse, Kwalys, Synapse et Living Actor, tous acteurs  leaders dans la mise en place de solutions de chatbots, afin de créer une alliance pour rendre compatibles les chatbots dans les entreprises.

Sous la forme d’une association loi 1901, cette alliance repose sur la conception et le développement d’une interface “open source” pour faire communiquer entre eux les chatbots conçus par des éditeurs différents.

Des chatbots incompatibles

L’engouement des robots conversationnels dans les entreprises a entraîné une multiplications des acteurs dans ce secteur. Chaque éditeur utilise ses propres technologies pour couvrir des besoins spécifiques, des chatbots différents ont donc été créés en fonction des plateformes, des devices, et des usages à adresser.

Ils sont ainsi incapables de se concerter pour apporter les meilleures réponses, et multiplient les points d’entrée pour les utilisateurs.

Un metabot pour orchestrer les chatbots

Forts de ce constat, dydu associe ses compétences et son savoir faire à d’autres acteurs du secteur pour proposer une solution simple : concevoir un “metabot” capable d’orchestrer plusieurs chatbots et de rédiger une recommandation sur les interfaces (API) à implémenter par les éditeurs pour les utiliser.

“Notre conviction est d’apporter une réponse au casse-tête actuel des entreprises qui doivent déployer de nouveaux agents conversationnels mais qui ne souhaitent pas tout reprendre à zéro pour chacun d’eux. Par exemple, si on a un chatbot qui est capable de répondre aux questions sur l’entreprise, cette connaissance doit bénéficier à tous les autres. Depuis plus de 10 mois nous travaillons sur ce projet pour fédérer les initiatives et apporter une solution simple et open source.”Les membres fondateurs.

Ce standard permet ainsi aux différents agents conversationnels interconnectés de s’échanger des données et de profiter des fonctionnalités de leurs pairs, pour une meilleure intelligence collective. Les travaux sont publiés en “open source” pour une utilisation collaborative et gratuite par le plus grand nombre.

L’ambition de l’Alliance est de porter cette initiative au niveau européen et international.

Collaborateur dydu
Lucie Choulet
Chargée de communication